philosophie des relations internationales Uptobox Uploaded Turbobit Nitroflare 1fichier Rapidgator

philosophie des relations internationales [LIVRE] [MULTI]
(¯`•._.•[ Philosophie des relations internationales ]•._.•´¯)

Philosophie des relations internationales [LIVRE] [MULTI]

Philosophie des relations internationales [LIVRE] [MULTI]

Auteur(s) : Frédéric Ramel, David Cumin, Clémence Mallatrait, Emmanuel Vianès
Date de parution : 01/09/2011
Éditeur(s) : Les Presses
Genre : Sciences - Histoire > Sciences politiques > Politique - Géopolitique

Philosophie des relations internationales [LIVRE] [MULTI]

Faut-il fonder une justice distributive mondiale au profit des plus faibles ? Existe-t-il des guerres qui répondent aux critères de la "guerre juste" ? Quelle est la meilleure architecture politique mondiale ? De telles questions ne relèvent pas d'une approche scientifique mais plutôt d'une théorie normative qui prescrit conduites et modèles d'organisation. Car, contrairement aux idées préconçues, la philosophie ne se borne pas à un idéal de vie au sein des formes politiques. Elle analyse bel et bien l'essence des relations internationales en répondant à ces interrogations. Lire et interroger ces sources contemporaines et passées, telle est l'ambition de cette anthologie. A travers une sélection de textes commentés et contextualisés, le lecteur découvrira ici les grands penseurs de la philosophie politique au coeur même de leur oeuvre : Dante, Machiavel, Hobbes, Montesquieu et Rousseau aux côtés d'auteurs classiques (Vitoria, Vattel, l'abbé de Saint-Pierre) ou contemporains (Rawls, Habermas, Walzer). Des philosophes ayant suscité regain d'intérêt ces dernières années (Leroux, Arendt) ou vifs débats récents (Strauss, Schmitt) sont venus enrichir cette deuxième édition.


Petite philosophie de nos erreurs quotidiennes [MULTI]

Petite philosophie de nos erreurs quotidiennes [MULTI]

Petite philosophie de nos erreurs quotidiennes [MULTI]

Editeur : Ebook fr
Hébergeur : Multi

Petite philosophie de nos erreurs quotidiennes [MULTI]

L'erreur est partout, l'erreur est humaine. Penser, c'est se
tromper ! Dans cette deuxième édition, Luc de Brabandere et
Anne Mikolajczak nous proposent de revisiter nos erreurs
quotidiennes à travers le prisme de la déduction et de
l'induction, deux démarches essentielles de notre pensée.
Quand on déduit, le risque est de penser mal ; quand on induit,
de ne pas penser assez. Depuis l'Antiquité, les philosophes ont
cherché à comprendre pourquoi nous nous trompons et se sont
attachés à formaliser les façons de penser juste. Plus près de
nous, c'est aux psychologues que l'on doit d'avoir mis en avant
le rôle d'autres règles de pensée que celles de la logique : des
règles intuitives, inconscientes, rapides, appelées «
heuristiques ». Indispensables, ces raccourcis mentaux
peuvent pourtant se transformer en courts-circuits et biaiser
jugement et raisonnement : ce sont les fameux "biais
cognitifs". Nous nous trompons tous les jours parce qu'il n'est
pas rationnel de passer ses journées à essayer de ne pas se
tromper. La bonne attitude consiste plutôt à être conscients des
biais inévitables, car penser sans point de vue est impossible,
tout en évitant les biais qui polluent inutilement. A travers un
éventail de mises en situation, d'exemples et de tests plus
étonnants les uns que les autres, les auteurs nous invitent à
penser mieux et à penser plus.


Le lobby pro-israélien et la politique etrangere americaine-John Mearsheimer & Stephen Walt[FRENCH l PDF][MULTI]

Le lobby pro-israélien et la politique etrangere americaine-John Mearsheimer & Stephen Walt


    Le lobby pro-israélien et la politique etrangere americaine-John Mearsheimer & Stephen Walt[FRENCH l PDF][MULTI]

Descriptions du livre

Présentation de l'éditeur

Depuis plusieurs décennies, la pièce maîtresse de la politique moyen-orientale des Etats-Unis a été sa relation avec Israël. Les Etats-Unis viennent à la rescousse d'Israël en temps de guerre et prennent son parti dans les négociations de paix. De fait, entre 1972 et 2006, Washington a mis son veto à 42 résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU critiquant la politique israélienne. Et, chaque année, Israël continue de recevoir trois milliards de dollars d'aide américaine - un sixième de l'aide étrangère des Etats-Unis. Pourquoi les Etats-Unis fournissent-ils un soutien matériel et diplomatique aussi considérable et aussi constant à Israël ? Telle est la question à laquelle entendent répondre John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt, deux universitaires américains réputés. Ils démontrent, dans ce livre extrêmement documenté, que ce soutien ne peut s'expliquer par des intérêts stratégiques communs ni par des impératifs moraux, mais qu'il est surtout dû à l'influence politique d'un lobby qui travaille activement à l'orientation de la politique étrangère américaine dans un sens pro-israélien. Même si elles sont loin de faire l'unanimité parmi les Juifs américains, les organisations du lobby pro-israélien exercent des pressions redoutablement efficaces sur le Congrès, les présidents et leur administration et ont une influence considérable sur l'université et les médias. Le lobby pro-israélien a ainsi joué un rôle clé dans la politique américaine au Moyen-Orient sous l'administration Bush au nom de la " lutte contre le terrorisme ", comme en témoignent la désastreuse invasion de l'Irak, la confrontation avec l'Iran et la Syrie, ainsi que la guerre au Liban de juillet 2006. John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt montrent que cette politique n'était ni dans l'intérêt national des Etats-Unis ni dans celui d'Israël sur le long terme. Ils ouvrent un débat nécessaire pour l'avenir de la paix dans cette région du monde.

Biographie des auteurs

John J. Mearsheimer, professeur de sciences politiques à l'Université de Chicago, est l'auteur de The Tragedy of Great Power Politics. Stephen M. Watt, professeur de relations internationales à la Kennedy School of Government d'Harvard, est l'auteur de Taming American Power : The Global Response to US Primacy.


Nbr de Pages : 500 pages
Editeur : Editions La Découverte (13 septembre 2007)
Collection : Cahiers libres
Langue : Français

Format : PDF (1 fichier au poids de 117 Mo)
Total du post : 117 Mo
Le lobby pro-israélien et la politique etrangere americaine-John Mearsheimer & Stephen Walt[FRENCH l PDF][MULTI]

Le lobby pro-israélien et la politique etrangere americaine-John Mearsheimer & Stephen Walt


    Le lobby pro-israélien et la politique etrangere americaine-John Mearsheimer & Stephen Walt[FRENCH l PDF][MULTI]

Descriptions du livre

Présentation de l'éditeur

Depuis plusieurs décennies, la pièce maîtresse de la politique moyen-orientale des Etats-Unis a été sa relation avec Israël. Les Etats-Unis viennent à la rescousse d'Israël en temps de guerre et prennent son parti dans les négociations de paix. De fait, entre 1972 et 2006, Washington a mis son veto à 42 résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU critiquant la politique israélienne. Et, chaque année, Israël continue de recevoir trois milliards de dollars d'aide américaine - un sixième de l'aide étrangère des Etats-Unis. Pourquoi les Etats-Unis fournissent-ils un soutien matériel et diplomatique aussi considérable et aussi constant à Israël ? Telle est la question à laquelle entendent répondre John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt, deux universitaires américains réputés. Ils démontrent, dans ce livre extrêmement documenté, que ce soutien ne peut s'expliquer par des intérêts stratégiques communs ni par des impératifs moraux, mais qu'il est surtout dû à l'influence politique d'un lobby qui travaille activement à l'orientation de la politique étrangère américaine dans un sens pro-israélien. Même si elles sont loin de faire l'unanimité parmi les Juifs américains, les organisations du lobby pro-israélien exercent des pressions redoutablement efficaces sur le Congrès, les présidents et leur administration et ont une influence considérable sur l'université et les médias. Le lobby pro-israélien a ainsi joué un rôle clé dans la politique américaine au Moyen-Orient sous l'administration Bush au nom de la " lutte contre le terrorisme ", comme en témoignent la désastreuse invasion de l'Irak, la confrontation avec l'Iran et la Syrie, ainsi que la guerre au Liban de juillet 2006. John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt montrent que cette politique n'était ni dans l'intérêt national des Etats-Unis ni dans celui d'Israël sur le long terme. Ils ouvrent un débat nécessaire pour l'avenir de la paix dans cette région du monde.

Biographie des auteurs

John J. Mearsheimer, professeur de sciences politiques à l'Université de Chicago, est l'auteur de The Tragedy of Great Power Politics. Stephen M. Watt, professeur de relations internationales à la Kennedy School of Government d'Harvard, est l'auteur de Taming American Power : The Global Response to US Primacy.


Nbr de Pages : 500 pages
Editeur : Editions La Découverte (13 septembre 2007)
Collection : Cahiers libres
Langue : Français

Format : PDF (1 fichier au poids de 117 Mo)
Total du post : 117 Mo
EURASIA: A LA CONQUÊTE DE L'ORIENT -- Intégral
[08/08] FRENCH | TVrip

EURASIA: A LA CONQUÊTE DE L'ORIENT -- Intégral

EURASIA: A LA CONQUÊTE DE L'ORIENT -- Intégral

EURASIA: A LA CONQUÊTE DE L'ORIENT -- Intégral

Origine : France
Réalisateurs : Patrick CABOUAT, Atsushi MURAYAMA, Atsushi OGAKI, Satoru NAGAI, Masakazu TANIGUCHI
Auteur : Alain MOREAU
Producteurs : NHK, POINT DU JOUR, FRANCE 5
Durée : 8x49 min
Genre : Documentaires
Date de sortie : 2004

EURASIA: A LA CONQUÊTE DE L'ORIENT -- Intégral

En 8 films, « Eurasia » part à la conquête de l’Orient : un somptueux voyage de découverte à travers des pays mythiques et des siècles d’histoire, des cultures et des religions qui lient l’Orient et l’Occident.

De l’Empire Perse d’Alexandre le Grand au grand Empire mongol de Kublaï Khan, les routes des civilisations s’entrecroisent jusqu’à former cette grande civilisation eurasienne qui nous est commune.

Des images de synthèse 3D font revivre les grands moments de l’Histoire : Babylone, Persépolis, Aï-Khanoum, Bagdad, Rome, sont recréées virtuellement avec un réalisme jamais vu.

Les banquiers sont-ils des voleurs ?
FRENCH | DVDRiP

Les banquiers sont-ils des voleurs ?

Les banquiers sont-ils des voleurs ?

Les banquiers sont-ils des voleurs ?

Origine du film : France
Durée : 2h 00mn 24s
Date de sortie : 2013

Les banquiers sont-ils des voleurs ?

Alors que les situations de surendettement se multiplient, la réalisatrice montre de l'intérieur
le durcissement de la relation entre les banquiers et leurs clients.

Pour comprendre l'impact de la crise déclenchée voici un an, Isabelle Vigouroux explore de l'intérieur
la manière dont elle a affecté la relation entre les banques et leurs clients, particuliers ou entreprises.
Poussé par son banquier à investir dans les actions Natixis, l'un des témoins a perdu tout son capital.
Cette femme, elle, a glissé petit à petit dans l'angoisse du surendettement, comme des millions de gens
en Europe. Quant à ce patron de PME, il ne digère pas que sa banque, après avoir perdu des milliards en
Bourse, lui refuse un prêt au motif qu'il serait risqué. Hausse des intérêts et des taux variables,
frais bancaires en expansion... Des conseillers financiers témoignent de l'engrenage de la pression
commerciale. Sommés de faire du chiffre, ils ont vendu crédit et produits bancaires sans tenir compte
de l'intérêt des clients. Un film qui, à travers des histoires personnelles, raconte comment nous avons
perdu confiance dans les banques.


Un an après la chute de Lehman Brothers, la vie quotidienne de la City de Londres, où la crise
n'a strictement rien changé.

Sur quelques kilomètres carrés au bord de la Tamise, la City de Londres représente la plus grande
concentration de banques au monde, employant 300 000 personnes de toutes nationalités et brassant,
chaque jour, des centaines de milliards de livres sterling. Bien que les excès des banques aient
entraîné une crise économique majeure, et en dépit des pressions internationales, la City refuse
d'être soumise à quelque régulation que ce soit. Tout semble y avoir recommencé comme avant :
banquiers surpayés, fonds spéculatifs, pratiques risquées... Plongée au coeur d'un univers aussi
feutré que cynique, ce film cherche à comprendre pourquoi. Il raconte comment ce petit bout
d'Angleterre est devenu, au fil des décennies, la capitale du système bancaire mondial et pourquoi
il a fini par oublier sa mission première : financer l'économie.
Les banquiers sont-ils des voleurs ?
FRENCH | DVDRiP

Les banquiers sont-ils des voleurs ?

Les banquiers sont-ils des voleurs ?

Les banquiers sont-ils des voleurs ?

Origine du film : France
Durée : 2h 00mn 24s
Date de sortie : 2013

Les banquiers sont-ils des voleurs ?

Alors que les situations de surendettement se multiplient, la réalisatrice montre de l'intérieur
le durcissement de la relation entre les banquiers et leurs clients.

Pour comprendre l'impact de la crise déclenchée voici un an, Isabelle Vigouroux explore de l'intérieur
la manière dont elle a affecté la relation entre les banques et leurs clients, particuliers ou entreprises.
Poussé par son banquier à investir dans les actions Natixis, l'un des témoins a perdu tout son capital.
Cette femme, elle, a glissé petit à petit dans l'angoisse du surendettement, comme des millions de gens
en Europe. Quant à ce patron de PME, il ne digère pas que sa banque, après avoir perdu des milliards en
Bourse, lui refuse un prêt au motif qu'il serait risqué. Hausse des intérêts et des taux variables,
frais bancaires en expansion... Des conseillers financiers témoignent de l'engrenage de la pression
commerciale. Sommés de faire du chiffre, ils ont vendu crédit et produits bancaires sans tenir compte
de l'intérêt des clients. Un film qui, à travers des histoires personnelles, raconte comment nous avons
perdu confiance dans les banques.


Un an après la chute de Lehman Brothers, la vie quotidienne de la City de Londres, où la crise
n'a strictement rien changé.

Sur quelques kilomètres carrés au bord de la Tamise, la City de Londres représente la plus grande
concentration de banques au monde, employant 300 000 personnes de toutes nationalités et brassant,
chaque jour, des centaines de milliards de livres sterling. Bien que les excès des banques aient
entraîné une crise économique majeure, et en dépit des pressions internationales, la City refuse
d'être soumise à quelque régulation que ce soit. Tout semble y avoir recommencé comme avant :
banquiers surpayés, fonds spéculatifs, pratiques risquées... Plongée au coeur d'un univers aussi
feutré que cynique, ce film cherche à comprendre pourquoi. Il raconte comment ce petit bout
d'Angleterre est devenu, au fil des décennies, la capitale du système bancaire mondial et pourquoi
il a fini par oublier sa mission première : financer l'économie.
Le Grand livre de la photographie - Scott Kelby

Le Grand livre de la photographie - Scott Kelby

Le Grand livre de la photographie - Scott Kelby

Le Grand livre de la photographie de Scott Kelby
2013 | ISBN: 2744095427 | French | 500 Pages | PDF

Le Grand livre de la photographie - Scott Kelby

Ce livre est composé d'une sélection de fiches des quatre best-sellers de Scott Kelby sur la photographie numérique. Tous les meilleurs conseils et les techniques de l'auteur sont maintenant réunis dans un grand et beau livre de référence.

Basé sur un concept original qui a fait ses preuves, cet ouvrage vous livre clés en main des recettes pour obtenir des photos dignes de professionnels. Voici comment Scott décrit son projet: "Si vous me posez la question de savoir comment photographier une fleur nette tout en ayant un arrière-plan flou, je ne vais pas vous tenir un long discours théorique. Non! Je vous dirais simplement de monter un objectif zoom, de régler l'ouverture à 2,8, de faire la mise au point sur la fleur, et de déclencher. Rien de plus! C'est toute la philosophie de ce livre".

À chaque page correspond un concept simple, une astuce ou un nouveau réglage de pro qui va vous permettre d'améliorer vos clichés en les rendant plus nets, plus colorés, plus spectaculaires... Réunissant près de 500 conseils avisés, cet ouvrage vous fournit des solutions à tous les défis techniques et esthétiques que vous devez relever, et vous apprend à regarder les choses et les personnes avec un oeil de photographe. Ainsi guidé, vous obtiendrez les meilleures photos qui soient !


Le Grand livre de la photographie - Scott Kelby

Le Grand livre de la photographie - Scott Kelby

Le Grand livre de la photographie - Scott Kelby

Le Grand livre de la photographie de Scott Kelby
2013 | ISBN: 2744095427 | French | 500 Pages | PDF

Le Grand livre de la photographie - Scott Kelby

Ce livre est composé d'une sélection de fiches des quatre best-sellers de Scott Kelby sur la photographie numérique. Tous les meilleurs conseils et les techniques de l'auteur sont maintenant réunis dans un grand et beau livre de référence.

Basé sur un concept original qui a fait ses preuves, cet ouvrage vous livre clés en main des recettes pour obtenir des photos dignes de professionnels. Voici comment Scott décrit son projet: "Si vous me posez la question de savoir comment photographier une fleur nette tout en ayant un arrière-plan flou, je ne vais pas vous tenir un long discours théorique. Non! Je vous dirais simplement de monter un objectif zoom, de régler l'ouverture à 2,8, de faire la mise au point sur la fleur, et de déclencher. Rien de plus! C'est toute la philosophie de ce livre".

À chaque page correspond un concept simple, une astuce ou un nouveau réglage de pro qui va vous permettre d'améliorer vos clichés en les rendant plus nets, plus colorés, plus spectaculaires... Réunissant près de 500 conseils avisés, cet ouvrage vous fournit des solutions à tous les défis techniques et esthétiques que vous devez relever, et vous apprend à regarder les choses et les personnes avec un oeil de photographe. Ainsi guidé, vous obtiendrez les meilleures photos qui soient !


Plutarque, Des opinion des philosophes

Plutarque, Des opinion des philosophes

Plutarque, Des opinion des philosophes

Editeur : Ebook fr
Hébergeur : Multi

Plutarque, Des opinion des philosophes

Plutarque (en grec ancien Πλούταρχος / Ploútarkhos), né à Chéronée en Béotie vers 46 ap. J.-C. et mort vers 125, est un historien et penseur majeur de la Rome antique, Grec d'origine, influencé par le courant philosophique du moyen-platonisme.

Né à Chéronée, petite ville à l'est de la Phocide, proche de Delphes, le Béotien Plutarque a vécu entre 46 et 125 après J.-C1. Malheureusement, les historiens ne possèdent que peu d'informations sur sa vie, seules la Souda (Xe siècle) et une note d'Eusèbe de Césarée font référence à sa vie. Les témoignages les plus importants restent ceux que l'écrivain a glissés lui-même dans son œuvre. Il ne doit pas être confondu avec Plutarque d'Athènes, fondateur et premier scholarque de l'Académie néoplatonicienne d'Athènes vers 400.

Plutarque est le fils d'une famille riche qui descend du roi thessalien Opheltias ; celui-ci a jugé bon de l'envoyer en 65 à l'école platonicienne d'Athènes, où Ammonios d'Athènes lui apprend les sciences et la philosophie. Il obtient la citoyenneté athénienne. Il fait un voyage à Delphes, avec Ammonios et Néron, ensuite un autre à Alexandrie. Chargé d'une première mission à Corinthe, il se rend pour la première fois à Rome, où il enseigne le grec et la philosophie morale sous les règnes de Vespasien et, en 79, de Titus. Il se marie à une compatriote, Timoxena, dont il a quatre enfants puis s'installe à Chéronée, où il ouvre certainement une école. Il écrit Sur la fortune d'Alexandre, les Vies de Galba et d'Othon. Il séjourne de nouveau à Rome en 88, plus longuement en 92. Il est nommé prêtre d'Apollon à Delphes, probablement autour de 85 et occupe cette fonction jusqu'à sa mort2. Il acquiert la citoyenneté romaine et adopte le gentilice Mestrius, en hommage à son ami Florus. Vers 100-102, il commence l'immense cycle de ses Vies parallèles. Il revient ensuite à Chéronée où il se partage entre l'écriture de son œuvre et la vie publique (il organisait les fêtes religieuses). Il meurt vers 125. Le lieu de sa mort n'est pas connu ; il est peut-être mort à Chéronée où il avait passé la fin de sa vie3.

C'est un auteur monumental[Quoi ?] et très fécond de plusieurs traités de morale, de philosophie, de théologie, de politique, un érudit doué d'une connaissance encyclopédique. Dans ses biographies, il étudie la vertu à travers ses personnages de héros et adopte une position qui n'est pas celle de l'historien. Plutarque adhère aux faits qu'il présente, il imprègne son récit. C'est un moraliste et un observateur platonicien, à la fois l'ennemi des stoïciens et des épicuriens4.

En outre, l'objectif de Plutarque est à chaque fois de dégager le portrait moral plutôt que de rapporter les événements politiques de l'époque : il se considère lui-même plus comme un biographe ou un moraliste qu'un historien5. D'où le traitement détaillé qu'il consacre à son personnage. Même si Plutarque déforme la vérité, il est en général aussi fiable que ses sources, et parfois d'une grande valeur. Il ne montre aucun parti pris dans son traitement des Grecs et des Romains, aucune flatterie pour le pouvoir de Rome, alors dominant, ni de vanité pour la gloire passée de sa propre nation. Il croyait dans la coexistence du gouvernant romain et de l'éducateur grec.